Tempus Clic-Cloc (le sieur)

Il appartient à la famille des sorciers messagers mais aussi à celle des sorciers éphémères. Il voyage dans les murs comme les Ombrées. Il est chargé de tous les passages magiques. Il fixe également les audiences.

« Il s’appuya contre l’une des parois et se laissa glisser afin de s’asseoir sur le sol.

  • Eh bien dites donc, vous me prenez pour un vulgaire mur ! Veuillez vous retirer jeune homme ! dit une grosse voix éraillée.

Le mur avait parlé ! Toudy se retourna brusquement. Un visage se dessina sur la surface blanche.

Tout d’abord apparurent deux yeux flamboyants qui le fixèrent longuement de façon peu aimable. Toudy souhaitait n’avoir rien fait de terrible. Il s’était relevé bien vite afin de n’être plus adossé à la…la…chose. Le silence était pesant. Les yeux brillaient toujours d’un éclat extraordinaire et une légère fumée semblait s’en échapper. 

Bientôt se dessinèrent un nez en forme de bouton de porte autour duquel deux aiguilles tournaient tantôt à droite, tantôt à gauche, une petite bouche, puis les contours de ce si curieux visage. A sa grande surprise, des chiffres et des symboles dont il ignorait tout se mirent à briller sur le visage. Ils se déplaçaient, se regroupaient, certains disparaissaient quand d’autres faisaient leur apparition. L’ensemble était assez surprenant et un peu effrayant. Il était seul et il ne savait pas très bien ce qu’il devait dire ou faire. Il se décida.

  • Bonjour Monsieur, avança timidement Toudy.

Bonjour. J’espère que c’est la première et dernière fois que tu oses t’appuyer sur moi, grommela le personnage ». (Extrait du Prince des Glaces, chapitres quatre et cinq).

 

C’est un personnage très orgueilleux au caractère absolument impossible comme vous le montre cet extrait du Prince des Glaces, chapitre cinq :

  • « je ne vous avais pas vu, alors… balbutia Toudy précipitamment.
  • Oui, oui, cela suffit ! l’interrompit-il agacé. Tu ne vas pas répéter vingt fois la même phrase. Premièrement parce que c’est idiot et deuxièmement parce que cela me fatigue. Non, premièrement parce que cela me fatigue et deuxièmement parce que c’est idiot. N’oublions pas les priorités. Mais, il est vrai que je change régulièrement de mur. J’ai tellement de travail.
  • Votre travail c’est d’être dans les murs ?  s’étonna Toudy.

Les yeux le fixèrent de nouveau méchamment et une gerbe de fumée noire en jaillit si bien que Toudy fut aveuglé.

  • Qu’est-ce que j’ai dit ? demanda Toudy en toussant et en essuyant les larmes qui coulaient de ses yeux.
  • Mais enfin, tu ne sais pas qui je suis, misérable ?

Non, j’en suis navré. (…)

  • Je vais me présenter si tu le permets. Je suis le Sieur Tempus Clic-Cloc.

Il articula lentement son nom avec une grande fierté.

  • Mon rôle est très important. Je suis chargé de tous les passages magiques et je fixe les audiences.
  • C’est-à-dire ?  interrogea Toudy.

Tu n’as pas l’air de connaître grand-chose sur notre monde. Chaque fois qu’une personne souhaite entrer dans la Sphère des Enchantements, elle doit se présenter dans cette pièce. Si elle doit voir un haut représentant magique, je lui donne l’heure et le lieu du rendez-vous ou de l’audience lorsqu’il s’agit d’une convocation brûlante. C’est une convocation que tout sorcier redoute. Lorsqu’un sorcier a commis une erreur importante, il doit comparaître devant le conseil des Illustres, c’est-à-dire devant le Grand Manitou et ses ministres ».