Balthazar

Quinzième souverain du Royaume des Contrées Polaires. Il prit le pouvoir au cours de la Fête des Constellations, fête annuelle du royaume. Il assassina le roi Claude et s’installa dans son palais. Avec sa femme, Ersia, ils font régner une grande terreur sur la banquise. « L’image se troubla et une seconde scène se joua devant le petit ours interdit. Il n’identifia pas le lieu. En revanche, il n’eut aucun mal à reconnaître les deux ours qui occupaient ce luxueux espace ; Balthazar et Ersia, les souverains des contrées polaires. Des lourdes tentures habillaient les murs de couleurs chaudes et chatoyantes. De somptueux tapis ainsi que d’innombrables coussins de soie et de velours protégeaient les pattes du marbre glacé. Les reliefs d’un festin reposaient sur une large table sur laquelle brillaient encore des chandeliers en argent. Un petit ours famélique ajoutait de lourdes bûches dans la cheminée. L’une d’elle faisait le double de sa taille. Il prit son élan, la jeta dans les flammes et manqua de peu de s’y trouver précipité lui aussi. Ses yeux éteints, ses gestes lents, sa fourrure clairsemée et ses côtes saillantes laissaient entrevoir sans peine les mauvais traitements qu’il devait subir. Balthazar arpentait la pièce avec rage. Sa longue cape grise accompagnait ses mouvements fiévreux. Ersia, couchée sur des coussins, faisait tinter ses griffes sur le marbre éclatant dans un geste répétitif. - Nous ne pouvons tolérer cela, éclata Balthazar. Si nous permettons la fuite d’un esclave, d’autres l’imiteront et ce sera le chaos ! - Entièrement d’accord. Il mérite une punition exemplaire ! renchérit son épouse. - Une chose après l’autre. Il faut d’abord que nous le rattrapions. Ensuite, nous le mettrons à mort dans l’arène du grand Cirque, dit lentement le souverain. Il savourait à l’avance le supplice du petit ours. Un rictus cruel lui plissait la gueule, un filet de bave coula sur sa fourrure. - Il va souffrir, déclara le despote en levant la patte. D’un mouvement brusque, il mit en pièces un petit coussin de soie. Des fragments de tissu écarlate s’étaient accrochés à ses longues griffes tranchantes. - Ça, il va souffrir…, promit-il la patte toujours levée, l’étoffe déchirée brillant devant les flammes dansantes. (Extrait du prince des Glaces, chapitre neuf).